Violences d’État et militarisation de la police

lundi 7 novembre 2016
par  CP
popularité : 21%

L’arme à l’œil

Violences d’État et militarisation de la police

Pierre Douillard-Lefevre (Bord de l’eau)

Avec Pierre Douillard-Lefevre et Patrick Vassort

Durant toutes les mobilisations contre la « loi Travail » du printemps dernier, la répression contre les manifestant.es n’a cessé de s’accentuer. La liste des blessures graves s’est multipliée en raison de l’usage effréné de gaz lacrymogènes ; des lanceurs de balles de défense, des grenades de désencerclement ; des lanceurs Cougar en tir tendu ; des matraquages des visages et des têtes, et enfin de l’usage des canons à eaux.

Pour Pierre Douillard-Lefevre, auteur du livre L’Arme à l’œil aux éditions du bord de l’eau, ces violences sont le résultat d’une « militarisation de la police ». Son essai, achevé avant le début du mouvement social contre la loi Travail, l’intensification de la répression policière et judicaire et l’impressionnante opération de désinformation des médias dominants, passe en revue l’armement de la police pour comprendre ce qu’implique l’utilisation de ces armes et les logiques politiques qui les sous-tendent.

Face à un tel emballement de la violence étatique, face au triomphe de la pensée sécuritaire, face à la banalisation des dispositifs de contrôle et de répression renforcée dans le cadre de l’état d’urgence, de nombreux exemples d’actions collectives ont émergé contre les violences policières, par exemple le développement des équipes légales et médicales dans les quartiers populaires et les ZAD…

Demain, que ferons-nous face aux inéluctables violences policières prochaines ?
« C’est dans l’action militante et la défense de nos libertés que ce "je" deviendra un "nous" !  »

Information sur le soutien aux manifestant.es en procès par Thierry.