Littérature jeunesse avec les éditions Chant d’orties. Appel pour les camps de réfugié.es de Lavrio (Grèce)

dimanche 12 novembre 2017
par  CP
popularité : 11%

Littérature jeunesse et les éditions Chant d’orties
En compagnie de Niel et Fred.

Jacques Leleu parle des camps de réfugié.es de Lavrio, en Grèce.

Des films documentaires : Delta Park de Karine de Villers et Mario Brenta et Le fond de l’air est bleu réalisé par les collectifs Activideo et Medialien

La projection de Delta Park a lieu demain— 12 novembre à 18h —, dans le cadre du festival Jean Rouch, qui se déroule au Musée de l’homme, 17 Place du Trocadéro, à Paris.
Et la projection du film Le fond de l’air est bleu, organisée par le Collectif 23, c’est le vendredi 17 novembre à 19h30, 23 rue du Chateau Landon.


Littérature jeunesse avec les éditions Chant d’orties.

Lire : c’est résister… C’est aussi s’emplir les yeux et l’imagination de récits, d’idées, de connaissances et d’images… Et les éditions Chant d’orties en font la démonstration en offrant tout un catalogue d’histoires, aussi diverses que merveilleuses, loin des stéréotypes habituels, sans oublier la réflexion, l’humour et l’utopie…

Quelques exemples : Gaïa. Conte de la montagne bleue d’Amanda Belassami-Sideris, avec des illustrations de Pavlos Habidis. Gaïa vit dans une société dirigée par un tyran qui contrôle le temps et prive ses sujets de leurs rêves pour mieux asseoir une domination absolue. Alors Gaïa va s’échapper…

Pas une de Georges Printemps et Fabio Pessl est l’histoire d’un petit garçon qui ne pleure pas. Vous allez dire un garçon qui ne pleure pas… Nous revoilà dans les stéréotypes habituels, mais non, pas du tout. En fait, « pas une larme » cela inquiète ses parents qui cherchent à comprendre pourquoi.

Qui sont les pirates de Neil Jobard, avec des dessins de Julien Mélique. Méchants les pirates ? Ben non, c’est tout le contraire !

Avec ou sans papiers de Marie-Florence Ehret, illustré par Marion Claeys. Ce sont des nouvelles, des rencontres où se croisent, entre réalité et poésie, des cultures, des êtres humains qui n’ont pas toujours des papiers.

Chant d’orties — un beau nom pour des éditions — proposent des albums avec des illustrations très originales, des récits, des romans d’aventure, des polars… Bref, Chant d’orties, c’est juste l’embarras du choix…

Un vent de colère de Grâce Belder est un roman où le climat tient un rôle important et pourrait se résumer ainsi : allez, je vous donne un indice : « attention, l’orage gronde »…

Après Les disparus de la Cité fleurie de Fred Morisse, qui est aussi l’auteur des illustrations de ses livres, la saga continue et voici une nouvelle enquête au titre énigmatique, Les sources d’or de la Cité fleurie.

Et encore beaucoup d’autres histoires, celle de La petite dame grise de Christel Gaubert et Sébastien Boscus, une petite dame qui échange des bonbons contre des sourires ; ou encore le récit de Jean-Pierre Levaray, À quelques pas de l’usine… La liste est longue et le choix éditorial sujet à surprises et rebondissements.

C’est donc en compagnie de Niel et Fred que nous allons explorer le catalogue Chant d’orties, avec une myriade de livres passionnants, beaux, qui raconte des histoires vraies ou imaginées, des contes et des nouvelles, sans frontières ni tabous, magiques quoi ! Oui vraiment : lire, c’est résister !

https://www.youtube.com/watch?v=LL4LTFU0LcE

https://www.youtube.com/watch?v=hmwWdrZbAYg

Retour de Grèce : Les camps de réfugié.es kurdes de Lavrio à 60 kms d’Athènes sont abandonnés par la Croix rouge.

Lavrio, les camps de la honte

https://youtu.be/YVPLSSsJDi8

Un film, Lavrio, les camps de la honte est mis en ligne sur internet le lundi 13 novembre pour un appel à la solidarité.
1 — Il faut apporter de la nourriture aux 300 kurdes de Lavrio ;
2 — participer aux frais d’hospitalisation des deux petites Kurdes de Lavrio qui doivent être opérées rapidement.
« Pour les deux enfants, étant donné que leur statut de réfugié leur a été retiré par le gouvernement sous pression de la Turquie, ils risquent de se voir refuser une intervention gratuite.
Les médecins grecs du centre de santé solidaire de Néa Philadelfia mobilisent leurs réseaux pour trouver une solution.
Malheureusement les deux chirurgiens (spécialistes des opérations cardiaques pour enfants) de l’hôpital pour enfant sont des corrompus qui soutirent de l’argent aux patients pour "arrondir" leur fin de mois.
Cette info nous vient de chirurgiens , à la retraite, qui travaillaient dans le service.
Nous cherchons donc d’autres chirurgiens , moins spécialisés, qui seraient d’accord pour intervenir.
Dans tous les cas de figure il faudra de l’argent pour l’après opération et pour les médicaments.
 » Entretien avec Jacques Leleu.

Chèques à l’ordre de Bread and Roses
Mention au dos du chèque : pour Lavrio

Envoyer à :
Bread and Roses
10, passage Josset
75011 Paris

Un nouveau voyage est prévu début décembre.

Delta Park, un film de Karine de Villers et Mario Brenta

La projection de Delta Park aura lieu le 12 novembre à 18H au Musée de l’homme à Paris dans le cadre du festival Jean Rouch.

Delta Park est un film sur les migrants, mais le sujet est traité de manière différente puisqu’il raconte l’après traversée de la mer, lorsque le voyage prend fin. La réalité est cependant loin du rêve. Delta Park est le nom d’un hôtel, récemment transformé en un lieu d’accueil pour migrant.es grâce à une allocation de l’État de 30 euros par jour par personne. Situé dans le delta du Pô, en Italie, Delta Park, proche de la faillite, a pu ainsi relancer son activité.

Delta Park, « un paradis qui se révèle comme des limbes où on vit dans une léthargie sans fin, où il est interdit de travailler sous peine de perdre le droit d’accueil. Les jours passent égaux à eux-mêmes, dans des gestes répétitifs : on se lève tôt le matin, on prend le petit-déjeuner, on fait le ménage de sa chambre, on regarde le portable, on dodeline devant la TV, on erre sans but dans le village ou dans la campagne, à pied ou le plus souvent sur une épave de vélo récupérée dans une casse »…

Vendredi 17 novembre à 19h30 23 rue du Chateau Landon Le Collectif 23 organise la projection du film documentaire Le fond de l’air est bleu réalisé par les collectifs Activideo et Medialien

Le fond de l’air est bleu témoigne de la situation actuelle face à la police. La colère des policiers, celle des victimes de leur violence, la parole des militant.es, enfin celle des habitant.es des quartiers populaires, chacun et chacune expriment le malaise ressenti face l’ordre et à la police.