Israël/Palestine : Les anarchistes contre le mur

Rencontre avec Matan et Michal
dimanche 10 février 2008
par  CP
popularité : 16%

Le retrait de Gaza par l’armée israélienne est-il un effet d’annonce pour amplifier la colonisation en Cisjordanie ?
Le retrait, qualifié de « geste de paix » par les gouvernements et la plupart des medias occidentaux, va-t-il permettre à la population palestinienne de Gaza une autonomie réelle, alors que les frontières sont contrôlées par Israël et qu’il n’existe ni port ni aéroport sur le territoire ?

Rappelons qu’à Gaza : 80% de la population vit sous le seuil de la pauvreté — pour beaucoup dans des camps et des décombres — et que 65% de la population active est au chômage. C’est donc une paix bien fragile et bien illusoire pour une population qui est prise au piège.

JPEG - 69.3 ko

Et pendant ce temps la construction du mur d’annexion se poursuit…
L’année dernière, quatre jeunes Palestiniennes — étudiantes à l’université de Birzeit, près de Ramallah — racontaient le quotidien de l’occupation dans les Chroniques rebelles. Cette année, un jeune Israélien, Matan, et une étudiante israélienne, Michal, dénoncent l’occupation militaire et la menace que cette situation représente pour les populations — palestinienne et israélienne — de la région.

Matan et Michal font partie d’un groupe, les anarchistes contre le mur, qui manifestent — en Israël et dans les territoires palestiniens occupés — contre l’occupation et contre le mur, le mur de sécurité pour les autorités et le mur de la honte pour les autres…

Matan fait actuellement une tournée de conférences en France, Michal est venue étudier le français.