Entretiens — Chroniques rebelles

extraits des entretiens de l’année 2005
mardi 29 janvier 2008
par  CP
popularité : 11%

Le 3 décembre, nous recevions Élisabeth Perceval pour son livre, La Blessure (publié aux Petits matins) et le scénario du film réalisé par Nicolas Klotz.
La Blessure , un livre et un film qui portent une réflexion sur l’immigration africaine en France, sur l’immigration en général, sur le droit d’asile et les pratiques d’accueil des étrangers en France. Le traitement des dossiers des étrangers demandeurs d’asile et les méthodes employées pour les décourager, — notamment avec la surenchère des réformes législatives contre les étrangers en France — relèvent de l’absurdité inquiétante et de l’injustice la plus grossière.

Adama, qui joue l’un des principaux personnages du film – le rôle de Papi compagnon de Blandine – a participé à cette émission. Il a raconté la panique qui l’a saisi après avoir été appréhendé par la police. Accusé d’avoir fait de fausses déclarations, il est passé en jugement le 13 décembre dernier. Il risquait l’expulsion.

Adama nous a appelé pour dire qu’il restait en France et qu’il avait obtenu un nouveau rendez-vous pour son dossier de demandeur d’asile.

Suzanne Kepes était psychothérapeute, gynécologue, militante féministe et libertaire. Elle a lutté pour la liberté de choix des femmes, pour le droit des femmes à l’IVG.

Très jeune, elle a connu Marie-Louise Berneri, Nicolas Lazarevich — auteur de À travers les révolutions espagnoles (Spartacus) —, Vernon Richard.


Dans cet entretien, elle parle des années 1930, de sa découverte du milieu libertaire, de ses liens avec la famille Berneri, de Marie-Louise qui était son amie… De Camillo Berneri qui, en Espagne peu de temps avant son assassinat, écrivait : « Vaincre la révolution espagnole équivaut pour les fascismes italien et allemand à faire la conquête de l’Espagne. Le fascisme vainqueur en Espagne, c’est la révolution domptée et la voie ouverte aux conquêtes impériales. Ce sera donc la guerre, l’esclavage du prolétariat européen, un "nouveau Moyen-age". » Guerre de classes en Espagne et textes libertaires (Spartacus).

Cet entretien a eu lieu fin 1999, en compagnie de Nelly Trumel, créatrice et animatrice de l’émission Femmes libres et d’Éric Jarry.

La ténébreuse affaire de la Piazza Fontana de Luciano Lanza.
La présentation du livre a été enregistrée à l’espace Louise Michel le 12 février 2005, avec l’auteur, Luciano Lanza, et Miguel Chueca pour les éditions de la CNT : « aucune personne n’est coupable, ni les fascistes, ni les anarchistes. Confirmation trois ans après et l’histoire, se termine comme ça. »

Morgane du Liège a rencontré Giuliana Sgrena en Italie, après son retour d’Irak.

Journaliste engagée, Giuliana Sgrena s’oppose aux conflits armés et milite pour les droits des femmes.
Elle a travaillé pour l’hebdomadaire Guerra e Pace, puis au Manifesto depuis 1988.
Le 4 février 2005, elle est enlevée à Bagdad.

La journaliste italienne, otage pendant un mois, est finalement libérée contre rançon.
Le 4 mars 2005, Giuliana Sgrena est la cible des tirs des soldats américains sur la route de l’aéroport de Bagdad. Un agent, Nicola Calipari, est tué en la protégeant. Giuliana Sgrena est blessée à l’épaule et hospitalisée. Un autre agent italien est blessé. Le gouvernement italien demande immédiatement des explications. Le président américain, George W. Bush présente ses regrets et promet qu’une enquête approfondie sera menée.