Deuxième Conférence Internationale de Bil’in – 18 – 20 avril 2007

jeudi 28 février 2008
par  CP
popularité : 7%

Bil’in est un petit village de 1.600 habitants situé en Cisjordanie à l’ouest de Ramallah. Depuis février 2005, les habitants de Bil’in luttent au quotidien contre la construction du Mur d’annexion, à 5 km de la « ligne verte » et contre la confiscation de 60% de leurs terres.

Le véritable objectif du tracé du Mur dans cet espace, comme dans d’autres, c’est l’extension de l’énorme colonie de Modi’in Illit. Cette colonie compte déjà 35.000 habitants et selon les projets du Ministère du Logement israélien, elle atteindra en 2020 150.000 habitants.

La lutte des habitants de ce village a été rejointe par des Israéliens anti-colonialistes et des Internationaux. Tous les vendredis, tous ensemble, ils manifestent, utilisant des méthodes non violentes, spectaculaires et imaginatives et menant une lutte exemplaire, sous les yeux des médias de plus en plus nombreux.

Et tous les vendredis, ils subissent les violences de l’armée d’occupation israélienne.L’armée israélienne répond régulièrement avec des grenades lacrymogènes, des bombes sonores, matraques, balles de caoutchouc et balles réelles. La répression précède maintenant les manifestations et se poursuit après sa dislocation. Les Israéliens et les Internationaux sont interdits de les rejoindre.

Bil’in est devenu un symbole tout à la fois du vol des terres en Palestine et du combat des mouvements non-violents à construire une résistance locale et internationale à une occupation condamnée par l’ONU, le Tribunal international de la Haye et toutes les instances internationales.

Le mois de février 2007 marque le second anniversaire de la manifestation non-violente hebdomadaire contre le « chantier de la honte » de construction du mur d’apartheid.

Le Comité de Bil’in contre le Mur de l’Apartheid et les Colonies organise donc une 2ème Conférence Annuelle sur La Lutte Commune Populaire et Non-violente qui se tiendra dans le village du 18 au 20 avril 2007 avec une action importante non-violente le dernier jour.

La Conférence internationale se tient après une conférence palestinienne qui a eu lieu en mars afin d’étendre le combat non-violent populaire à travers la Palestine et offrir aux Israéliens et aux Internationaux la possibilité de rejoindre leurs partenaires palestiniens en propageant la résitance non-violente à l’injustice subie par les Palestiniens, confiscations, destructions de maisons, checkpoints et emprisonnement derrière le mur. Ellevise à créer un réseau pour améliorer la coordination, partager les ressources, s’entr’aider dans le travail pour la justice et mettre en place des campagnes communes pour arrêter le Mur d’Apartheid et mettre un terme à l’occupation israélienne. La volonté est d’échanger les expériences pratiques, de partager les stratégies et de construire en commun.

La période entre le mois de juin 2007 et le mois de mai 2008 permet de mettre en relief la permanence de la catastrophe palestinienne : 90 ans depuis la déclaration de Balfour, 60 ans depuis la Nakba, 40 ans d’occupation, 25 ans depuis Sabra et Chatila, 20 ans depuis la première intifada, 5 ans de construction du mur d’apartheid.


Intervenants à la Conférence :

 Dr. Azmi Bishara, membre palestinien de la Knesset israélienne
 Mairead Corrigan Maguire, prix Nobel de la paix, irlandais
 Dr. Ilan Pappe, auteur de The Ethnic Cleansing of Palestine
 Luisa Morgantini, membre italien du parlement européen et militant pour la paix
 Stéphane Hessel, ancien ambassadeur de France
 Jean-Claude Lefort, député au parlement français
 Amira Haas, écrivain et journaliste, Ha’aretz
 Sam Bahour, militant palestinien et entrepreneur
 Representants du Comité populaire de Bil’in

ateliers :

 Boycott, désinvestissements et sanctions
 construction d’une économie indépendante
 Medias & propagande
 Action directe

coût : 20 euros par jour pour le logement et 20 euros par jour pour les frais de la conférence -
pour s’inscrire et avoir des informations sur des activités avant et après la conférence :
www.bilin-village.org