Les États-Unis : les conditions de détention. La mort de Merle Africa

Samedi 4 avril 1998. Avec Ramona et Sue Africa, et l’association Just Justice.
dimanche 28 décembre 2008
par  CP
popularité : 6%

Interview du 29 mars 1998

Ramona et Sue Africa seront le lundi 6 avril au MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), 43 boulevard Magenta 75010.

Accusée avec huit autres personnes du meurtre d’un policier, comme Mumia Abu Jamal, condamnée à une peine de 30 à 100 ans d’emprisonnement, Merle Africa est morte dans sa prison, dans des circonstances non élucidées, le 13 mars 1998.

Merle déclarait : "Notre système social et politique est totalement injuste. ce n’est pas parce qu’une décision est légale qu’elle est juste ! L’esclavage était légal, il respectait la loi de l’époque, pourtant était-ce juste de mettre des gens en esclavage et de les vendre ? Et demandez à Leonard Pelletier et à tous les autres prisonniers politiques condamnés à la prison à vie s’ils trouvent cela juste ? Comme nous le disait John Africa, expliquez aux gens à quel point ils sont exploités et trompés, donnez leur la force de se rebeller contre un système injuste et de se battre pour revendiquer leurs droits naturels et inaliénables."

"La révolution n’est pas un mot mais un mode de vie, ce n’est pas la guerre mais la paix, elle n’affaiblit pas, elle rend fort. La révolution ne divise pas les personnes, elle les rapproche." cité par Mumia Abu Jamal dans son dernier livre Death Blossom.