Manifestation en soutien des humoristes de France Inter

1er juillet 2010
lundi 6 septembre 2010
par  CP
popularité : 9%



FRANCE INTER EST PEUPLE D’UNE TRIBU DE CRETINS, ET DEPUIS LE MERCREDI 23 JUIN 2010, CETTE TRIBU EST EN DEUIL

Crétins parce que bêtement le jeudi 2 février 2006 nous avons cru entendre de la voix de notre Cher Président Nicolas Sarkozy qu’il vaut mieux un excès de caricature à un excès de censure.
Crétins parce que le 18 juin 2010, 18h durant, nous avons cru entendre sur les ondes de notre chère radio France Inter les bienfaits et les vertus de l’esprit de résistance et du passage à l’acte.
Crétins parce que quand on nous montre la lune nous croyons à la lune alors qu’il ne faut voir que le doigt, le doigt vengeur et rancunier, le doigt qui pointe et qui exclue.

Crétins parce que derrière tous ces beaux mots toutes ces belles phrases, il faut voir le contraire, parce que depuis le 6 mai 2007 nous n’avons pas encore compris que les discours étaient en creux quand l’idéologie était vide et qu’il fallait courber l’échine.

Alors pourquoi donner encore d’autres belles paroles, soyons modernes et dans l’air du temps, soyons vulgaires et disons crûment et simplement :
Sarkozy l’a rêvé
Hees l’a fait
Hees he can !

Crétins nous étions , crétins nous resterons, têtus qui disons NON

NON à la mort de notre esprit critique, non à la mort de notre indépendance, non à la mort de notre différence, de notre insolence, de ce qui a toujours été notre devise, écrit en 4 par 3 à chaque rentrée sur les panneaux publicitaires et sur les culs des bus.
C’est ce qui fait notre fierté et que nos auditeurs attendent, c’est ce que tous nous apprécions, et ce n’est rien d’autre que notre devoir.

Censeurs vous ne nous en priverez pas car nous ne lâcherons pas.
Auditeurs nous vous en sommes redevables, c’est ainsi que crétins nous voyons les choses.

JNV Crétin échevelé

http://www.durdecifer.com

http://www.dailymotion.com/video/xdu8i5_appel-au-rassemblement_news

POUR UNE RADIO PUBLIQUE INDÉPENDANTE APPEL À LA MOBILISATION

Nous, auditeurs-trices et salarié-es de Radio France (France INTER, France INFO, France BLEU et ses 42 locales, France CULTURE, France MUSIQUE, LE MOUV’, FIP) refusons la main mise du pouvoir en place sur les antennes de la radio publique. Les suppressions injustifiées d’émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit.

Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen-nes et non pas la propriété d’un clan.
Nous exigeons :

• Le respect et la garantie de la liberté d’expression, de l’indépendance des programmes et de l’information sur les radios de service public.

• Le respect du travail des rédactions de Radio France. Le droit à l’impertinence, à la différence.

• Des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-es des antennes de Radio France .

Et demandons le retour sur l’antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans
l’émission le fou du roi.

Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-es aux valeurs qui ont bâti la radio de service public.

ARRETEZ DE CASSER NOS ANTENNES !

SIGNEZ LA PETITION DE SOUTIEN SUR :

http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net

Avec le soutien de l‘intersyndicale de Radio France