Sacco et Vanzetti à Avignon. Article 11. D’ailleurs nous sommes d’ici

Samedi 7 mai 2011
dimanche 8 mai 2011
par  CP
popularité : 6%

Sacco et Vanzetti

au Festival off d’Avignon dans une nouvelle mise en scène de Loïc Joyez.

Avec le metteur en scène.

Présentation du N° 4 de Article 11

par l’équipe de rédaction.

Collectif d’Ailleurs nous sommes d’ici

Avec Olivier Le Cour Grandmaison

http://dailleursnoussommesdici.org/

Plusieurs sujets donc aujourd’hui dans les Chroniques rebelles, il faut dire que le mois de mai est riche en événements, en mobilisations alors que certains et certaines parlaient déjà de peuple anesthésié après les manifestations de 2010 contre la réforme des retraites.

mg5536|center>

À Paris, le Premier mai a montré que la contestation était là : le matin avec les libertaires descendant depuis la Place des Fêtes jusqu’à la Place de la République. Ensuite, dans l’après-midi, les cortèges traditionnels — de République à Nation — qui n’étaient peut-être pas massifs, mais où la participation internationale était forte. Les Tunisiens, les Tunisiennes chantaient « Vous en avez rêvé, nous on l’a fait ! »

Les Sans-Papier-es étaient aussi largement représentés et mobilisés. Il faut également souligner la présence très active des féministes, avec des slogans formidables, notamment les détournements du groupe « Osez le féminisme » dont les militantes arboraient un chapeau avec différents slogans comme
« — 21 %. Salaires des femmes à prix choc ! », « Je lutte des
femmes
 » et « Mal baisées ? Non, mal payées ! »

Si la Place de la République n’était pas encore Midan Tahrir — la Place de la contestation égyptienne au Caire —, les slogans empruntés aux libertaires, scandés et affichés partout dans la manif, étaient pour le moins revendicatifs : « Les jeunes dans la galère ! Les vieux dans la misère ! On en veut pas de cette société-là ! » ou bien « Tout est à nous, rien n’est à eux ! Tout ce qu’ils ont, ils l’ont volé ! Partage des richesses ! Partage du temps de travail ! Ou alors, ça va péter ! Ça va péter ! »

Le collectif D’ailleurs nous sommes d’ici distribuait des autocollants et informait à propos du 28 mai et de la manifestation qui doit être unitaire et spectaculaire contre la politique d’immigration du gouvernement et pour la régularisation des Sans-Papiers et des Sans-Papières. Journaux, revues et fanzines circulaient dans la manif, Article 11, Fakir, CQFD, L’Autre ment, Réfractions, et bien sûr Le Monde Libertaire et Alternative libertaire

De la musique aussi, beaucoup de musique… avec des cris de ralliement, « On lâche rien ! » et « Seule la lutte paie ! »

Sacco et Vanzetti dans une nouvelle mise en scène de Loïc Joyez à Avignon, dans le cadre du festival Off du 8 au 31 juillet, Théâtre du Rempart.

Sacco et Vanzetti, deux hommes accusés de hold-up s’étant mal terminé, deux hommes « grillés » à mort dans les années 1920, deux hommes du peuple — l’un est cordonnier, l’autre vend du poisson —, deux hommes condamnés par avance parce qu’ils sont immigrés et, plus encore, parce qu’ils sont anarchistes. Double situation à risque que l’État va exploiter à fond de peur que la justice sociale ne fasse des adeptes.

Entre 1920 — année de leur arrestation— et le 23 août 1927 — date de leur exécution —, la mobilisation internationale ne fléchira pas pour tenter de les sauver. Malgré les nombreuses interventions, les demandes de grâce répétées, la faiblesse des preuves de l’accusation sinon leur absence, malgré les vices de procédure et les témoins qui se rétractent, Nicola Sacco et Bartolome Vanzetti mourront tous deux sur la chaise électrique, assassinés légalement parce qu’ils sont immigrés et anarchistes.

Il est vrai que d’autres cas d’injustice flagrante résonnent dans les mémoires. Depuis les condamnés de Haymarket — eux aussi anarchistes —, Joe Hill — syndicaliste révolutionnaire des IWW accusé d’un crime qu’il n’avait pas commis —, les Rosenberg exécutés pour espionnage, Mumia Abu Jamal — Panthère noire et journaliste radical —, qui est dans les couloirs de la mort depuis 1982, Leonard Peltier — de l’AIM (American Indian Movement) — à qui l’on refuse des soins en prison… Les assassinats d’État se poursuivent et prennent différentes formes…

En France, c’est dans un contexte de stigmatisation extrême des immigré-es que la pièce Sacco et Vanzetti sera représentée au Festival off d’Avignon du 8 au 31 juillet.