Chine. Le nouvel empire. Film documentaire de Jean-Michel Carré

Samedi 13 avril 2013
dimanche 14 avril 2013
par  CP
popularité : 6%

Chine. Le nouvel empire

Film documentaire de Jean-Michel Carré

Diffusé le 30 avril à 20h50 sur ARTE

On vante souvent la réussite économique chinoise et la formation d’une classe moyenne de millions de personnes, mais le tableau n’est en réalité guère réjouissant, c’est celui d’une Chine « devenue un des piliers du capitalisme mondial [qui] suscite la convoitise des dirigeants du monde entier. Sa puissance ainsi que la fragilité de son modèle social sont [autant de] sources d’inquiétudes. » Il en va de même pour le « développement forcené de l’industrie au mépris des règles élémentaires d’hygiène et de respect de l’environnement », qui fait de la Chine le pays le plus pollueur de la planète avec les Etats-Unis.

Ce que dénonçait le livre de Hsi Hsuan-Wou et Charles Reeve, China Blues. Voyage au pays de l’harmonie précaire, le film documentaire de Jean-Michel Carré, qui sera diffusée le 30 avril sur ARTE, en fait la démonstration cinématographique.

Revenant sur plus d’un siècle et demi de l’histoire de la Chine, avec pour support des archives rares, Jean-Michel Carré tente de cerner une histoire complexe et contradictoire avec des interlocuteur-es de l’intérieur et de milieux différents qui ont accepté de témoigner à visage découvert. Sont ainsi évoqués entre autres tabous de l’histoire chinoise, « la grande famine qui a résulté de la collectivisation forcée, les massacres de la Révolution culturelle, l’oppression des minorités, la répression des manifestations de Tien An men ». Ce qui prouve que ni la censure, ni le contrôle extrême d’un État policier et totalitaire n’ont réussi à faire taire l’analyse critique. Les entretiens croisés sur l’histoire, le contexte social et politique et la profonde mutation opérée dans un pays qui brigue la place de première puissance économique, laisse entrevoir l’intérêt d’un pays qui pose «  la question sociale à l’échelle de l’humanité toute entière. »

Les trois chapitres du documentaire de Jean-Michel Carré, la Chine s’éveille, la Chine s’affirme et la Chine domine, dépeignent parfaitement la société chinoise qui, partant du socialisme, en arrive à imposer une société ultra libérale où la grande majorité de la population subit l’exploitation, la corruption et la violence. Chine. Le nouvel empire place le public devant une réalité tangible, vécue, grâce aux commentaires des intervenants et intervenantes qui nous renvoient immanquablement à la propagande actuelle sur la mondialisation, le profit et la croissance.

La nouvelle génération des « princes rouges » — rejetons des membres du
Parti —, cinquième génération de dirigeants qui suit la même voie que ceux qui les ont précédé, c’est-à-dire celle du développement de l’économie et du contrôle de la politique, devra sans doute lâcher du lest sur le plan social. Car l’absence de récession, l’augmentation du PIB, les grandes parades nationalistes ne suffiront pas à faire oublier à la population le manque de liberté d’expression, la permanence d’un État de non droit qui a certes pour devise prospérité et croissance, mais pour qui ? Le leurre capitaliste a remplacé le leurre socialiste, alors jusqu’à quand ?