Voyages et entretiens autour du « Premier mai, jour Ferré »

samedi 11 mai 2013
par  CP
popularité : 17%

Voyager comment et pourquoi…

De plus en plus le voyage est associé à la consommation plutôt qu’à la découverte des autres, des civilisations et des langues différentes. Le marché s’est emparé d’un domaine juteux, celui de la curiosité et du rêve, pour ne garder que le voyeurisme-divertissement qui souvent renforce encore les clichés et les a priori. Il n’y a qu’à regarder les cars de touristes, très encadrés, qui déboulent sur les sites historiques. Le rapport à l’autre se borne au personnel hôtelier, à celui des agences et à quelques marchands…

Bref les rencontres sont pour le moins faussées et, finalement, que reste-t-il
de ces voyages ficelés à l’avance, cadrés dans l’espace et le temps ?
Des photos façon cartes postales qui racontent un passage obligé dans un paysage « exotique »… Des objets…

Triste « butin » si l’on considère les surprises, les rencontres, les émotions d’un voyage en roue libre… Émotions et rencontres interdites par la marchandisation du voyage.

Nous parlerons aujourd’hui de voyages « intelligents », notamment en Iran, de photos aussi, histoire de voir derrière le décor… Avec Reza Afchar Nadéri et Nathalie Donnadieu.

Les photos de Reza Afchar Naderi à découvrir dans la prochaine parution de la revue en ligne Divergences :

divergences2.be

« Premier mai, jour Ferré »

Vingt ans que l’ami Léo Ferré nous a quittés...

Vingt ans que sa voix et ses chansons nous manquent...

Pour preuve, les nombreux et nombreuses artistes qui viennent, depuis
six ans déjà, se joindre à la bande à Serge Utgé-Royo et Cristine Hudin
qui organisent à Paris, avec brio et de belles surprises et découvertes,
le « Premier Mai, jour Ferré ».

Un beau titre non ?

Et pour ces vingt ans, ce n’était pas une journée, le 1er mai, mais deux jours — le 30 avril aussi — de fête et de musiques pour célébrer le grand artiste libertaire qu’était Léo Ferré…

« Premier mai, jour Ferré » était en partenariat avec Radio Libertaire et cela se passe à l’Européen…

Entretiens avec Fannie, Barbarie, Louis Capart, Léo Nissim, Valérie Barrier, Annick Cisaruk et David Venitucci, Jérémie Bossone et Serge Utgé-Royo.