Aphorismes subversifs et réflexions sulfureuses

Maurice Rajsfus (Paris Méditerranée)
lundi 21 janvier 2008
par  CP
popularité : 3%


Après En gros et en détail. Le Pen au quotidien 1987-1997 (éditions Paris Méditerranée) et Mai 68. Sous les pavés, la répression (mai 1968-mars 1974) où il rappelait, dans le concert nostalgique de l’année dernière à propos de mai 68, la ”répression qui a suivi les journées de mai et de juin 1968”, Maurice Rajsfus en remet une couche de critique du système, de contestation, de refus de l’ordre moral et des clichés médiatisés avec son nouveau bouquin Aphorismes subversifs et réflexions sulfureuses.

Et dans la lignée des phrases de mai 68, des "Soyez réalistes, exigez l’impossible" ou de "Notre modernisme n’est que la modernisation de la police", il s’en prend encore une fois à l’arbitraire, aux inégalités, à la violence étatique.
Tant qu’il y aura des militaires, les civils ne seront pas en sécurité !

Et puisqu’il est question aussi d’élections, les européennes : “L’isoloir est trop exigu pour y faire l’amour, mais suffisamment vaste pour y préparer la guerre aux exclus.” Alors “Défense d’urner !

Ce bouquin, Aphorismes subversifs et réflexions sulfureuses est une suite de petites phrases grinçantes, graves, d’aphorismes et de réflexions critiques…
Et tout le monde y passe : l’armée, l’Église catholique, la police, la justice, le nationalisme, l’ordre et la morale, le racisme et la xénophobie, le patronat et l’entreprise, la bourgeoisie, l’Islam et les Arabes, Le judaïsme et Israël, le devoir et le civisme, la droite et l’extrême-droite, l’intégrisme et le fanatisme, etc…

La police : “Lorsqu’on ajoute le mépris à la haine, l’arrogance à la brutalité, la stupidité à l’esprit d’initiative malsain, et la volonté de faire le mal à la satisfaction du travail accompli, on peut avoir une idée approximative de la mentalité du flic de base.”

Les policiers ne sont pas racistes. C’est interdit par la loi !

Mais au fait : “Rachefusse, c’est Français ?” Réponse en forme de question : “Et Ducon, c’est Gaulois ?

Les beaufs, bien sûr, il y en a partout et Maurice Rajsfus d’ajouter : “Si la guillotine a été rangée au magasin des accessoires, la machine à décerveler du Père Ubu fonctionne toujours.

Ô combien serait-on tenté de nous exclamer en ces temps de propagande effrénée et de libéralisme qui ne s’encombre pas de respect des droits humains à moins que ça ne rapporte de la thune. Les tyrans d’aujourd’hui étaient les négociateurs ou les valets d’hier et comme l’écrit l’auteur de La police hors la loi  : “Ubu n’est pas mort, et il tue encore !


Les affiches viennent du site de Ras l’Front Reims, exposition à voir sur leur site.
http://rlfreims.lautre.net/


Portfolio

exposition Ras l'Front Reims