Ecoutez Chroniques Rebelles !

tous les samedis de 13h30 à 15h30 sur 89.4 Mhz et sur Internet

Podcastez les émissions pendant un mois :

http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php

http://divergences2.divergences.be/



CQFD n°184 FÉVRIER 2020




Panthère Première n° 4




Jef Klak n° 6






Martin Eden de Pietro Marcello (16 octobre 2019)




Warrior Women de Elisabeth Castle et Christina D. King (16 octobre 2019)




L’Âcre parfum des immortelles de Jean-Pierre Thorn (23 octobre 2019)




Jeune Juliette d’Anne Émond (11 décembre 2019)




Au Cœur du monde Gabriel Martins et Maurilio Martins (18 décembre 2019)




Le Lac aux oies sauvages de Diao Yinan (25 décembre 2019)




Ghost Tropic de Bas Devos (1er janvier 2020)




Les Siffleurs de Corneliu Porumboiu (8 janvier 2020)




Nina WU de Midi Z (8 janvier 2020)




L’Adieu de Lulu Wang (8 janvier 2020)




Swallow de Carlo Mirabella-Davis (15 janvier 2020)




Système K de Renaud Barret (15 janvier 2020)




Luciérnagasde Bani Khoshnoudi (22 janvier 2019)




La Lloronade Jayro Bustamante (22 janvier 2019)




L’Homme du Sud de Jean Renoir (5 février 2020)




La Cravate d’Étienne Chaillou et Mathias Théry (5 févtier 2020)




Aquarela. L’Odyssée de l’eau de Victor Kossakovsky (5 février 2020)



Un Soir en Toscane de Jacek Borcuch (5 février 2020)



La Dernière vie de Simon de Léo Karman (5 février 2020)



Malavida sort un second Combo DVD + Blu-ray des films de Bertrand Mandico, Notre Dame des Hormones, Prehistoric Cabaret, Depressive Cop, Souvenir d’un montreur de seins, Féminisme, rafale et politique, etc. (11 février 2020)




Tu mourras à 20 ans de Amjad Abu Alala (12 février 2020)




Deux de Filippo Meneghetti (12 février 2020)




La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier (12 février 2020)




Plogoff, des pierres contre des fusils
Film documentaire de Nicole Le Garrec (copie restaurée/12 février 2020)




Steve Bannon. Le grand manipulateur
Film documentaire de Alison Klayman (sortie en DVD et VOD le 18 février 2020)




Lettre à Franco de Alejandro Amenabar (19 février 2020)




Des hommes.Film documentaire de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet (19 février 2020)




Bébert et l’omnibus de Yves Robert (copie restaurée/19 février 2020)






Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient
15ème édition du 3 au 21 mars 2020




Sortilègede Ala Eddine Slim (19 février 2020)



Tout peut changer
Tom Donahue (19 février)









Samedi 22 février 2020

Hirak en Algérie
L’invention d’un soulèvement

Sous la direction d’Omar Benderra, François Gèze, Rafik Lebdjaoui et Salima Mellah (la fabrique)

À partir du 22 février 2019, les Algériennes et les Algériens ont occupé des mois durant, chaque vendredi et souvent par millions, les rues de toutes les villes du pays pour réclamer le départ du régime en place depuis l’indépendance : « Qu’ils dégagent tous ! », « Les généraux à la poubelle ! » Un mouvement appelé « hirak » en arabe, d’une ampleur inédite dans l’histoire du monde contemporain : on n’a jamais vu en effet la majorité de la population d’un pays manifester ainsi pacifiquement pendant des mois pour exiger une authentique démocratie.

Ce livre entend rendre compte de cette extraordinaire ébullition, qui a sidéré tous les observateurs. Il réunit les contributions de journalistes et professionnel.les algérien.nes ayant vécu sur place le mouvement, ainsi que celles de spécialistes, algérien.nes et français.es, qui observent l’actualité du pays depuis des décennies. Cet ensemble sans équivalent montre d’abord comment les mots d’ordre du hirak, exprimés de mille manières (chansons, slogans, pancartes, banderoles, etc.), ont révélé la remarquable lucidité du peuple sur la nature du régime : ils disent bien comment, depuis les années 1980, celui-ci est dirigé par une coupole mafieuse, principalement composée par les chefs de l’armée et de la police politique, réunis autour du partage des circuits de corruption. Une coupole qui se cache derrière une façade politique civile constituant une fausse démocratie à base de ministres et de partis, « laïques » ou «  islamiques », sans aucune autonomie réelle.

Entretien avec José Garçon



Samedi 29 février 2020

THEE WRECKERS TETRALOGY
Rosto débute la Tétralogie en 2008 avec No Place Like Home.
Suivront Lonely Bones (2013), Splintertime (2015), et son dernier film Reruns (2018).

Cette tétralogie conçue comme un cadavre exquis (chaque nouvel épisode commence là où le précédent se termine) met en scène la mort du groupe originel de Rosto THE Wreckers pour le voir renaître sous la forme du groupe virtuel THEE Wreckers.

Le dernier film, Reruns, nous plonge notamment dans la « ville rêvée » de Rosto, constituée de ses souvenirs d’enfance et de jeunesse.
Une vidéo super 8 de 1974 et des photos retrouvées dans ses affaires de famille lui ont servi de point de départ. Reruns décline Rosto à l’âge de 5, 20, 40 ans et à l’état de squelette dans un univers aquatique. Comme l’explique Rosto, l’eau est l’élément qui matérialise le mieux le processus du rêve et de la mémoire.

En compagnie de Nicolas Schmerkin (Autour de Minuit), Antoine Bieber (réalisateur, compositeur, illustrateur…) et Francis Gavelle (émission Longtemps, je me suis couché de bonne heure sur Radio Libertaire).

Monos
Film de Alejandro Landes (4 mars 2020)


Au sommet des montagnes colombiennes, des adolescent.es armé.es veillent sur une otage états-unienne. Mais lorsque l’armée régulière se rapproche, tout le monde doit fuir dans la jungle...



Samedi 7 mars 2020

L’Économie de la nature
Alain Deneault (LUX éditions)


L’Économie de la foi
Alain Deneault (LUX éditions)


L’Économie esthétique
Alain Deneault (LUX éditions)

Premiers titres d’une série intitulée Les Économies, L’Économie de la nature et L’Économie de la foi visent à faire connaitre les usages théoriques et pratiques du mot économie. L’économie est un concept qui a reçu en Occident toute une série d’acceptions dans des domaines variés, allant des sciences de la nature à la rhétorique, en passant par la théologie, l’esthétique, la biologie, la psychanalyse, et les mathématiques.

«  Nous contemplons quelque chose qui est en train de s’éroder à une très grande vitesse. Des mots comme “économie” ou bien “démocratie” ou “politique”, sont des mots qui sont appelés à gagner de nouvelles définitions dans notre histoire récente. […] Il faut cesser de passer par les économistes pour penser l’économie. Si l’on passe par d’autres voies, ça nous permet de penser [l’économie] en matière de relations fécondes.

Dans la troisième livraison des « Économies », L’Économie esthétique, Alain Deneault suit le mouvement spéculaire entre des œuvres esthétiques qui traitent d’économie marchande et d’argent, et des critiques d’arts qui recourent au vocabulaire économique pour commenter les œuvres. Le mot
« économie » ressort de cette analyse fine comme une puissante métaphore, mais surtout comme le nom même d’un régime de production des métaphores.

Femmes d’Argentine (Que sea ley)
Film documentaire de Juan Solanas (11 mars 2020)


En Argentine, où l’interruption volontaire de grossesse est interdite, une femme meurt chaque semaine des suites d’un avortement clandestin. Le 14 juin 2018, les députés argentins disent « oui » à la légalisation de l’IVG. Le 9 août, par 38 voix contre 31, le Sénat rejette le projet de loi. Pendant huit semaines, le projet est âprement discuté, notamment dans la rue, où des dizaines de milliers de militants prochoice manifestent pour défendre ce droit fondamental. Femmes d’Argentine (Que Sea Ley) nous plonge au cœur de la lutte, à travers des témoignages de femmes et d’hommes arborant le foulard vert de la Campagne pour l’avortement libre. Il dresse un portrait des féministes argentines et montre l’espoir que leur extraordinaire mobilisation a fait naître dans ce pays comme ailleurs.



Samedi 14 mars 2020

Un fils
Film de Mehdi M. Barsaoui (11 mars 2020)


Farès et Meriem forment avec Aziz, leur fils de 9 ans, une famille tunisienne moderne issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé.
Entretien avec Mehdi Barsaoui et Sami Bouajila

Visages de la victoire
Film de Lyèce Boukhitine (11 mars 2020)


Portraits de femmes immigrées arrivées en France dans les années 1950-1960, elles témoignent toutes des difficultés pour s’adapter à une vie imposée. Adolescentes issues du Maghreb, elles n’avaient alors d’autres choix que de vivre dans la dépendance d’un époux et avoir beaucoup d’enfants.
Parmi ces femmes, qui se sont malgré tout construites dans un environnement étranger et parfois hostile, la mère du réalisateur raconte comment elle a tenu le coup…

Brooklyn Secret
Film de Isabel Sandoval (18 mars)


Olivia est immigrée, sans papiers, et cherche à se marier pour régulariser sa situation. Elle soigne une vieille dame ashkhénaze à Brooklyn et le petit fils de cette dernière vient s’installer chez sa grand-mère…

Les Lèvres rouges
Film de Harry Kümel (copie restaurée/11 mars 2020)


Un jeune couple séjourne dans un hôtel de luxe et désert d’Ostende. Des crimes de jeunes femmes semblent l’œuvre d’un tueur en série. C’est alors qu’arrive dans l’hôtel la comtesse Bathory et sa protégée Ilona. Les deux femmes se comportent de manière étrange et exercent rapidement leur emprise sur le couple.
La présence de Delphine Seyrig dans le rôle de la comtesse est hypnotique.

Les Mondes parallèles
Film d’animation de Yuhei Sakuragi (18 mars)


Shin et Kotori sont deux lycéens ordinaires qui vivent à Tokyo. Un jour, Shin rencontre son parfait sosie. Le garçon s’appelle Jin et prétend venir d’un monde parallèle sur lequel règne une princesse malfaisante. Pour sauver les siens, il doit vite trouver le double de la persécutrice. La vie des lycéens bascule quand Shin découvre que la sombre princesse est un double de son amie...



Samedi 21 mars 2020

K comme Kolonie
Kafka et la décolonisation de l’imaginaire
Marie José Mongzain (La fabrique)


« À partir de La Colonie pénitentiaire, ma lecture de Kafka est plus d’une fois interrompue par des sentiers de traverse puis reprise, mais chemin faisant, après un détour, je reviens toujours à lui. Tous ces trajets me reconduisent inéluctablement à la situation présente des asservissements imposés par l’impérialisme capitaliste dont la fiction de Kafka a décrit l’effrayante machinerie.
Mais c’est aussi en le lisant et relisant sans cesse que j’ai éprouvé la joie que transmet son écriture. Sans doute donne-t-il aussi l’indication de ce que peut être un geste de décolonisation quand il offre à ceux à qui il s’adresse la possibilité de résister et la puissance d’agir
. »



Samedi 28 mars 2020



Samedi 4 avril 2020
Abou Leila
Film de Amin Sidi-Boumediène (8 avril 2020)


Entretien avec Amin Sidi-Boumediène et Lyès Salem

Algérie, 1994. deux amis d’enfance, S. et Lotfi, partent à la recherche d’un dangereux terroriste, Abou Leila. Ils le poursuivent dans le Sahara, immense et se trouvent très vite confrontés aux conséquences psychologiques de la guerre civile et de la barbarie.
Lotfi, qui fait partie d’un commando anti-terroriste, voulait éloigner son ami de la capitale pour fuir la violence urbaine, mais il va très vite perdre le contrôle… Un film entre réalité et hallucinations.

La Nuit venue
Film de Frédéric Farrucci (1er avril 2020)


Jin, jeune immigré sans papiers, est un chauffeur de VTC soumis à la mafia chinoise depuis son arrivée en France, il y a cinq ans. Cet ancien DJ, passionné d’électro, est sur le point de solder "sa dette" en multipliant les heures de conduite. Une nuit, au sortir d’une boîte, une troublante jeune femme, Naomi, monte à bord de sa berline. Intriguée par Jin et entêtée par sa musique, elle lui propose d’être son chauffeur attitré pour ses virées nocturnes.

Entretien avec Frédéric Farrucci et Francis Gavelle



Samedi 11 avril 2020



Samedi 18 avril 2020

Madre
Film de Rodrigo Sorogoyen (22 avril)


Entretien avec le réalisateur

Dix ans se sont écoulés depuis que le fils d’Elena, alors âgé de 6 ans, a disparu. Dix ans depuis ce coup de téléphone où seul et perdu sur une plage des Landes, il lui disait qu’il cherchait son père. Aujourd’hui, Elena travaille dans un restaurant en bord de mer, près du lieu où a disparu son fils. Elle continue de vivre cet épisode tragique et de se poser la question sur la disparition de l’enfant. Jusqu’au jour où elle rencontre un adolescent qui lui rappelle son fils et elle s’accroche à l’idée que celui-ci est vivant...



Samedi 25 avril 2020
Genre & féminismes au Moyen-Orient & au Maghreb
Abir Kréfa et Amélie Le Renard (éditions Amasterdam)


Entretien avec Amélie Le Renard

D’après le stéréotype, les femmes vivant au Maghreb et au Moyen-Orient sont opprimées par une religion patriarcale et des traditions ancestrales. Ce petit livre donne à voir une réalité, ou, plutôt, des réalités différentes.

Loin d’être un tabou, les droits et modes de vie des femmes constituent dans cette région une question centrale depuis le xixe siècle, où, dans des situations de domination coloniale ou impériale, de multiples formes de prédation économique, d’exploitation et de guerre ont bouleversé les rapports de genre. L’ouvrage analyse les résistances opposées par ces femmes, qu’elles soient rurales ou urbaines, des classes populaires ou lettrées.

Il met en lumière leurs usages diversifiés de l’islam, mais aussi leurs mobilisations pour l’emploi, contre les colonialismes, les guerres et les occupations – ou, plus récemment, à la faveur des révolutions, les luttes contre le racisme et l’oppression des minorités sexuelles et de genre.



Samedi 2 mai 2020


Articles les plus récents

lundi 17 février 2020
par  CP

Dans le monde, une classe en lutte (Henri Simon). Plogoff, des pierres contre des fusils de Nicole Le Garrec. Des hommes d’Alice Odiot et Jean-Robert Viallet. Bébert et l’omnibus d’Yves Robert. Lettre à Franco de Alejandro Amenabar. Tu mourras à 20 ans de Amjad Abu Alala. Sortilège de Ala Eddine Slim. Tout peut changer de Tom Donahue. Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient.

Dans le monde, une classe en lutte Henri Simon.
Plogoff, des pierres contre des fusils Film documentaire de Nicole Le Garrec Copie restaurée de témoignages d’une lutte historique (12 février 2020).
Des hommes Film documentaire de Alice Odiot et Jean-Robert Viallet (19 février)
Bébert et (...)

samedi 8 février 2020
par  CP

Aquarela de Victor Kossakovsky. Un Soir en Toscane de Jacek Borcuch. La Cravate d’Étienne Chaillou et Mathias Théry. Steve Bannon. Le grand manipulateur de Alison Klayman. Notre Dame des Hormones, Prehistoric Cabaret, Depressive Cop, Souvenir d’un montreur de seins de Bertrand Mandico. Tu mourras à 20 ans de Amjad Abu Alala. Deux de Filippo Meneghetti. La Dernière vie de Simon de Léo Karman. La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier

Aquarela L’Odyssée de l’eau Film documentaire de Victor Kossakovsky (5 février 2020)
Un Soir en Toscane Film de Jacek Borcuch (5 février 2020)
La Cravate Film documentaire d’Étienne Chaillou et Mathias Théry (5 févtier 2020)
Steve Bannon Le grand manipulateur Film documentaire de Alison Klayman (...)

samedi 1er février 2020
par  CP

Front Noir 1963-1967. Surréalisme et socialisme des conseils. L’Écrivain devant la révolution. Benjamin Fondane (éditions Non lieu)

Front Noir 1963-1967 Surréalisme et socialisme des conseils (éditions Non lieu) Textes choisis et présentés par Louis Janover et Maxime Morel
L’Écrivain devant la révolution Benjamin Fondane. suivi de « L’Histoire en face », dossier établi par Louis Janover (éditions Non lieu) Un plaidoyer pour la (...)

jeudi 30 janvier 2020
par  CP

Station Metropolis direction Coruscant d’Alain Musset. Vie™ de Jean Barret

Station Metropolis direction Coruscant Alain Musset (Belial)
Vie™ Jean Barret (Le Bélial)
Concerts et cinéma : 2 concerts du Trio Utgé-Royo 25 et 26 janvier
La Beauté des choses de Bo Widerberg (29 janvier - Malavida)
Les 20es Journées cinématographiques jusqu’au 8 février
Station (...)

lundi 20 janvier 2020
par  CP

20es Journées cinématographiques à l’Écran de St Denis. Luciérnaga de Bani Khoshnoudi. La LloronaRetour ligne automatique de Jayro Bustamante

20èmes Journées cinématographiques à l’Écran de St Denis Du 24 janvier au 8 février « La vie est un songe »
Luciérnagas Film de Bani Khoshnoudi (22 janvier 2019)
La Llorona Film de Jayro Bustamante (22 janvier 2019)
20èmes Journées cinématographiques à l’Écran de St Denis Du 24 janvier au 8 février « (...)