Ecoutez Chroniques Rebelles !

vendredi 15 février 2008
par  CP
popularité : 7%

tous les samedis de 13h30 à 15h30 sur 89.4 Mhz et sur Internet

Podcastez les émissions pendant un mois :

http://media.radio-libertaire.org/php/grille.php

-----------------


http://divergences2.divergences.be/


LE MONDE LIBERTAIRE N° 1790 Juillet-Août 2017

Dossier 1917-2017 : Regards sur la Révolution Russe


CQFD n°156 Juillet-Août 2017






Rara de Pepa San Martin (21 juin)




Le Caire confidentiel de Tarik Saleh (5 juillet)




Una Mujer fantastica (une Femme fantastique) (12 juillet)




Été 93 de Carla Simon (19 juillet)



Que Dios nos perdone de Rodrigo Sorogoyen

Un polar situé dans le Madrid de l’été 2011 (9 août 2017)



Une femme douce de Sergei Loznitsa

Une jeune femme cherche à joindre son compagnon emprisonné dans une prison russe. Une « métaphore d’un pays où les gens se font perpétuellement violer.  » (16 août 2017)



120 battements par minute de Robin Campillo

Si 120 battements par minute de Robin Campillo peut relancer la conscience qu’une lutte est plus que jamais essentielle, tant mieux ! La lutte continue… (23 août 2017)



Histoires de la plaine de Christine Seghezzi sur les écrans à partir du 30 août.

https://www.youtube.com/watch?v=A_dwfNXXIRM



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Samedi 12 août 2017

Benjamin Péret L’astre noir du surréalisme Barthélémy Schwartz (Libertalia)

De Dada au surréalisme, Benjamin Péret (1899-1959) est l’un des principaux acteurs des mouvements d’avant-garde qui ont secoué la poésie et l’art moderne au XXe siècle. Le sort s’est pourtant acharné sur ce grand poète dont le rôle et l’importance ont été minimisés par les historien.nes de l’art. Son engagement dans les mouvements révolutionnaires de son temps, notamment pendant la révolution espagnole aux côtés du POUM et des anarchistes, n’est peut-être pas étranger à cette occultation.

Sur sa tombe, au cimetière des Batignolles, ses ami.es ont fait inscrire une épitaphe qui résume sa vie de révolté permanent : « Je ne mange pas de ce pain-là. »

En compagnie de l’auteur de Benjamin Péret, l’astre noir du surréalisme, Barthélémy Schwartz, Alain Joubert, surréaliste et auteur de Pour le grand surréalisme. La clé est sur la porte. Fragments désordonnés d’un impossible manifeste (éditions Maurice Nadeau)
et Rémy Ricordeau, réalisateur du film Je ne mange pas de ce pain-là.
Benjamin Péret, Poète c’est-à-dire révolutionnaire
(DVD en vente à Publico).

Un autre livre paru chez Libertalia

Le Talon de fer Jack London (Libertalia/nouvelle traduction)

Aux Etats-Unis, dans les années 1950, l’anticipation a été un moyen littéraire d’expression de la critique et de la subversion, dans une période réactionnaire des plus graves, pendant le maccartisme. À croire que les nouvelles que l’on redécouvre grâce à la collection des Dyschroniques du passager clandestin a en quelque sorte renoué avec une tradition de l’anticipation politique dont Jack London a été l’une des figures.

Le Talon de fer de Jack London est publié dans une nouvelle traduction par les éditions Libertalia.
Lectures d’extraits par Nicolas Mourer.




Samedi 19 août 2017

Histoire d’une mémoire retrouvée.

Espagne : La Nueve et Armand Gatti

Voilà trois ans, l’association 24 août 1944 initiait et organisait une série d’événements — une grande manifestation, un colloque, une exposition, des projections de films, des représentations théâtrales… — pour faire émerger des faits quelque peu gommés de l’histoire officielle de la Libération de Paris : à savoir que les premiers libérateurs qui entrèrent dans la capitale étaient des Républicains espagnols, regroupés dans une compagnie, la Nueve.

Histoire d’une mémoire retrouvée, c’est notre sujet d’aujourd’hui, grâce aux archives de Radio Libertaire. Nous sommes en 2014, l’association 24 août 1944 travaille depuis un an à la préparation d’événements pour la reconnaissance du rôle de la Nueve dans la Libération de Paris et, par là même, pour notre mémoire sociale.

Armand Gatti lit les témoignages rassemblés dans le livre d’Evelyn Mesquida et, pour lui, est évidente la mise en espace à la Parole errante de ces témoignages de gens simples qui considéraient la liberté comme un but. La mise en scène se construit avec l’aide de Jean-Marc Luneau, son collaborateur de longue date. La scénographie et la vidéo sont confiées à Stéphane Gatti. Reste l’interprétation ?

Pour Armand Gatti, elle va de soi, et il suggère que les interprètes soient des membres de l’association du 24 août 1944. Serge Utgé-Royo se charge de la musique et de lancer les chants, Juan Chica Ventura peint une très belle série de portraits de révolutionnaires et de combattants espagnols, dans la plus pure tradition populaire et à la manière d’affiches de cinéma. Les comédiens s’approprient les paroles des combattants… L’aventure de la Nueve commence de même que surgit l’histoire d’une mémoire retrouvée.

Depuis les actions et les initiatives n’ont pas cessé, il y a eu de nombreuses représentations des témoignages, en ajoutant la parole de femmes. Mais, avant de parler de la suite et de ce qui se passera cette année, le 24 août 2017, revenons aux débuts de l’association… C’est l’été 2014 et c’est la première émission sur Radio Libertaire.

Lesa Humanitat d’Hector Faver La mémoire refusée

Lesa Humanitat est un documentaire militant et assumé comme tel, avec la rage et la volonté de dénoncer l’impunité des responsables de crimes franquistes, toujours libres et même au cœur des institutions. Partant du constat de la reconnaissance en Argentine des crimes perpétrés par les militaires argentins, Videla et autres, pourquoi ne dit-on rien des crimes franquistes ? Pourquoi cette impunité et le blocage des enquêtes ? Pourquoi ce silence après la mort de Franco ?

Hector Faver est argentin et vit en Espagne où il a créé une école audiovisuelle de documentaires.



Samedi 26 août 2017

Histoires de la plaine, film documentaire de Christine Seghezzi sur les ravages du soja transgénique au cœur de la pampa, en Argentine. Une vision actuelle qui évoque en filigrane la continuation de l’histoire du pays, depuis l’éradication des Indiens et la dictature militaire, jusqu’à la destruction d’une terre au nom d’une logique économique à court terme.

Entretien avec Christine Seghezzi.

Histoires de la plaine sort le 30 août (Espace Saint Michel…)



Samedi 2 septembre 2017

La rentrée des chroniques rebelles sera créative et radicale avec un roman graphique de Seth Tobocman, Quartier en guerre. New York années 1980 et Demain les flammes, des fanzines qui éclatent les codes et rejettent les règles comme un carcan encombrant, un boulet anti-révolte et anti-rêve.

Quartier en guerre

New York années 1980

Seth Tobocman

(éditions CMDE, traduction Julien Besse)

Et

Demain les flammes Fanzines 1 et 2

Rencontre avec Paulin à St Jean du Gard en avril 2017.



Samedi 9 septembre 2017

Mirage gay à Tel Aviv

Jean Stern (éditions Libertalia)

Dans cet ouvrage, Jean Stern mène une enquête originale, profonde et très documentée sur la propagande israélienne, passant au crible des faits, des témoignages, des observations et des analyses, le phénomène de marketing politique qu’est le pinkwashing. Une enquête à l’écriture vive, fine, ironique qui donne envie d’y aller voir et d’en comprendre un peu plus, car sous le constat et la critique, pointe une réflexion large sur la conscience politique.

Faire oublier l’occupation ou bien nier son existence… Et le mur, baptisé « mur de protection », qui fait tâche dans le paysage. Alors comment manipuler l’opinion en « démocratie » ? Le pinkwashing pourrait être le « cache-sexe de l’occupation », préfigurant une défense des droits LGBT contre l’homophobie de la société palestinienne bien sûr, alors qu’en fait l’État israélien l’utilise, et permettrait ainsi d’inverser l’influence des campagnes contre l’occupation militaire israélienne et le boycot.

Une enquête profonde, originale et argumentée. Un livre passionnant !

Présentation-débat de son livre, Mirage gay à Tel Aviv , par Jean Stern

Samedi 16 septembre à 16h30

Librairie Pubico, 145 rue Amelot. 75011 Paris



Samedi 16 septembre 2017



Samedi 23 septembre 2017



Samedi 30 septembre 2017



Samedi 7 octobre 2017



Samedi 14 octobre 2017

Manifeste contre la normalisation gay
Alain Naze (la fabrique)

Entretien avec Alain Naze.

Si les idées islamophobes et racistes ont pu pénétrer la dite « communauté homosexuelle », c’est en raison d’un problème bien plus structurel : la normalisation, autant voulue par les intéressés que menée par l’État, d’une partie des personnes gays et lesbiennes. Cette lame de fond a rencontré son apogée lors de la consécration du « mariage pour tous », présenté comme une victoire d’une revendication, portée de longue date.

Alain Naze rappelle que, dès l’obtention du Pacs, les mouvements gays et lesbiens avaient fait un pas en arrière par rapport à l’exigence d’un Contrat d’union civile aux prérogatives bien plus larges que le seul couple en situation conjugale. Ce qui est en jeu dans la lutte homosexuelle, et ce depuis les années 1970, c’est précisément la possibilité d’autres modes de vie, d’autres pratiques amoureuses, affectives, amicales, que celles proposées par le modèle hétérosexuel et bourgeois.

Or, en se focalisant sur la revendication du mariage, les mouvements gays et lesbiens ont en partie renoncé à un tel potentiel subversif, pour obtenir la tolérance, voire l’indifférence, de la société hétérosexuelle dominante.

En dressant ce constat sans appel, Naze nous invite simultanément à réimaginer d’autres possibles, à retrouver l’élan utopique de Guy Hocquenghem, du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR).

En compagnie de Patrick Schindler



Samedi 21 octobre 2017



Samedi 28 octobre 2017



Samedi 4 novembre 2017



Samedi 11 novembre 2017



Samedi 18 novembre 2017



Samedi 25 novembre 2017



Samedi 2 décembre 2017



Samedi 9 décembre 2017



Samedi 16 décembre 2017



Samedi 23 décembre 2017



Samedi 30 décembre 2017




Navigation

Articles de la rubrique