Aux sources du Rébétiko. Chansons des bas-fonds, des prisons et des fumeries de haschisch. Smyrne – Le Pirée – Salonique (1920-1960) de Gail Holst (les nuits rouges)

Samedi 7 août 2010
lundi 9 août 2010
par  CP
popularité : 14%

Aux sources du Rébétiko. Chansons des bas-fonds, des prisons et des fumeries de haschisch. Smyrne – Le Pirée – Salonique (1920-1960)

de Gail Holst (les nuits rouges)

Les touristes qui visitent la Grèce ne connaissent guère le rébétiko, musique urbaine importée de Turquie dans les années 1920, qu’on qualifie parfois de
« blues grec », et qui se survit aujourd’hui dans quelques bonnes tavernes, après avoir influencé les compositeurs Hadjidakis et Theodorakis, et aujourd’hui des chanteurs comme Nikos Papazoglou, Haris Alexiou, Glykeria ou Dalaras. Gail Holst, Australienne de naissance, mais Grecque de coeur, a parcouru les bas quartiers et les campagnes de Grèce dans les années 1970, rencontrant chanteurs et amateurs de rébétiko. Elle en a tiré ce livre, abondamment illustré de photos et traduit en plusieurs langues. Son travail musicologique lui a valu la reconnaissance de plusieurs musiciens dont Theodorakis, qu’elle a d’ailleurs accompagné au clavecin à une époque. Elle enseigne actuellement à l’université Cornell aux Etats-Unis, mais ne dédaigne pas de pousser la chansonnette rébétique quand l’occasion se présente. Cette réédition comprend plusieurs nouveaux chapitres. Les chansons qui l’accompagnent ont été entièrement renouvelées, privilégiant les enregistrements originaux de la grande époque du rébétiko.

Nouvelle édition, nouveaux enregistrements sur CD…

Avec l’auteure et l’ensemble franco-grec SEX, DRUGS & REBETIKO

Rediffusion de l’émission du 3 juillet 2010