Voyage au pays des enfants

Éditions Chant d’orties
lundi 20 décembre 2010
par  CP
popularité : 8%

Avec Béatrice Guillemard, Thierry Périssé pour les éditions, Mydia pour les illustrations musicales et pour les lectures ainsi qu’Erwann…

Non, non, il n’y aura pas de prince, pas de nains, pas de Cendrillon, ni de souris, pas de super productions… C’était avant pour évoquer les classiques habituels, les Walt Disney et compagnie…

Aujourd’hui, il sera question de littérature, d’illustrations, de voyages dans l’imaginaire, mais aussi dans la réalité… Voyage différent parce que les livres des éditions Chant d’orties sont différents, parce que ces éditions sont différentes, avec des surprises, des animaux qui se rebellent, d’autres qui philosophent, et aussi des enfants qui pensent, des plantes qui parlent… Oui, oui des plantes qui parlent ! Et d’ailleurs qui nous dit qu’elles ne parlent pas les plantes puisqu’elles aiment bien écouter de la musique ?

Il était une fois un jardin et tout au bout de ce jardin…

Non, je vais trop vite…

Avant d’installer l’ambiance, il faut vous dire que ces livres-là, leurs auteur-es ont oublié de prendre les enfants en otage du système de consommation. Il ne s’agit pas avec eux et elles de formatage, avec prince charmant et petite maison dans la prairie pour les filles, ni de héros courageux et matchos pour les garçons. Béatrice et Thierry et leurs auteur-es ne prennent pas les enfants pour des consommateurs et des consommatrices en devenir.

Ce que tous deux recherchent, ce sont de belles histoires, graines d’orties et coquelicots sauvages…

Deux histoires de Béatrice Guillemard, Dent de Lion illustrée par Christine Dècle, et Mon HLM, illustrée par Zodanzo. Mon HLM raconte l’arrivée de Demba, venu d’Afrique, de son village, et qui se retrouve dans un nouveau village, vertical celui-là, et où les gens ont de drôles de manières. Heureusement, il y a Kevin, Abou et le ballon…

L’Effet saucisson de Pierre Debuys avec des illustrations d’Alexandre Widendaele, qui met en scène Arsène l’âne, intelligent et candide qui part à la découverte du monde.

La Valse des pantins de Michel Perrin, récits croisés illustrés par Matt Mahlen. Alors là, ce sont des histoires banales, bancales et insolites à Bargeville…

Tout au bout de mon jardin de Thierry Maricourt, avec de très belles illustrations d’Anaïs Ruch, évoque le projet d’une autoroute qui risque de perturber la nature et, en particulier les hérissons…

Mais tout d’abord, commençons par Dent de lion.

Je plante le décor : les beaux jours, un jardin sauvage représenté par une mosaïque de dessins, des fleurs…

Mais, place au texte ! Il était une fois…